Le gazon synthétique, nouvel or vert du jardin

max 11 juin 2017 Commentaires fermés sur Le gazon synthétique, nouvel or vert du jardin

Cet été, fini l’arrosage, les engrais et les ensemencements complémentaires et la tonte notamment ! Nul besoin de regarder l’herbe pousser pour profiter de son jardin. Alors d’aventure l’idée de poser un gazon synthétique germe en vous, mieux vaut s’assurer que ce revêtement de sol dure le plus longtemps possible. Focus sur un gazon pas comme les autres qui allie fonctionnalité, esthétisme et élément décoratif.

Les critères pour s’assurer d’une pelouse verte et nette

L’usage du gazon synthétique

Selon la destination – en intérieur ou en extérieur – il convient de privilégier un type de gazon synthétique par rapport à un autre parmi un large choix. Pour cela, mieux vaut opter pour un gazon synthétique sans remplissage pour aménager un petit jardin, une terrasse, une toiture ou encore pour l’utiliser comme élément de décoration intérieure. Pour les autres situations – aires de jeux, terrain de football, jardin extérieur, prairie notamment – il est d’usage d‘installer un gazon synthétique avec remplissage de sable. Ce dernier supporte les pluies sans dommage et surtout le piétinement intensif.

La dimension des fibres

Selon les gazons, la hauteur de la fibre – appelée également brin – varie. Pour un effet herbe fraichement tondue, il convient de préférer un brin de 20 millimètres. Plus le brin est haut, plus il aura tendance à s’aplatir facilement, à se plier puis à casser.

La trame

Opter pour un gazon synthétique, c’est également opter pour un revêtement durable. Sans quoi, cela n’en vaut pas la peine. Et à ce titre, la trame influe sur sa durée de vie. En fonction là encore de son usage, mieux vaut privilégier une trame par rapport à une autre.

La trame en latex est certes la plus répandue cependant, celle en polyuréthane offre une meilleure résistance aux écarts de températures et aux taux d’humidité importants. La fibre en polyuréthane est certes plus économique, mais elle s’écrase plus aisément. Celle en polyéthylène est résistante aux oxydants, au froid, à l’écrasement tout en étant agréable au toucher et souple.

Le poids

Tout simplement : plus c’est lourd mieux c’est. Et pour cause, un gazon lourd est plus dense et ressemble d’autant plus à un vrai gazon. Plus il est dense, plus le confort et la qualité le seront.

La perméabilité

En extérieur, le gazon est en contact avec le milieu. En cas d’intempéries, il est indispensable que le gazon synthétique assure le drainage de l’eau. Sans quoi, l’espace en question sera vite inondée et le gazon ressemblera à une flaque d’eau version XXL. C’est pourquoi, la perméabilité du gazon doit être au minimum de 30 litres d’eau par minute et par mètre carré. Il faut donc s’assurer que ce dernier dispose bien de trous de drainage.

Le gazon artificiel : des avantages à la pelle

L’esthétisme

Côté esthétique, au fil des saisons, il conserve sa belle couleur verte. Il ressemble d’ailleurs à s’y méprendre à une vraie pelouse, à l’exception des contraintes liées à l’entretien du vrai.

La mise en place et la maintenance

Sa pose est facile et rapide d’installation. Il suffit juste de faire en sorte que la surface d’accueil soit lisse et sèche avant de poser tout simplement. Des bandes de jonctions adhésives et une colle spéciale gazon seront les seuls outils requis.

Son entretien peu contraignant et se limite au strict minimum. Un coup de balai – attention à ne pas prendre un balai en métal pour ne pas endommager les brins –  un râteau ou une souffleuse pour enlever les éventuelles feuilles et autres débris végétaux tombé au sol doit passé régulièrement. Sans oublier le passage d’un balai-brosse pour éviter l’aplatissement du gazon notamment dans les zones de fort passage. Pour retrouver l’éclat du gazon – plus particulièrement au sortir de l’hiver – un coup de karcher ou un simple jet d’eau suffit.

La durabilité, les économies

C’est un revêtement économique. En effet, il est résistant aux agents chimiques, aux chocs, au froid et aux UV et selon les modèles il peut durer une dizaine d’année. Sans compter, le fait qu’il n’est pas nécessaire de l’arroser, de le tondre régulièrement et qu’il est également inutile de recourir à des produits pour boucher les trous, le fortifier voire le rendre plus vert.

Le confort et l’aspect sanitaire

Confortable, agréable et doux au toucher c’est l’idéal pour les personnes allergiques. En effet, il n’entraîne pas la formation de poussières. Et, pour les adeptes de la propreté, avec le gazon synthétique, il n’y a plus de boue sous les chaussures. L’été – et surtout sous les climats les plus chauds – le gazon n’est plus le repère de « l’ennemi public numéro un » des jardins : le moustique. Inutile également, de chercher les mauvaises herbes comme une aiguille dans une botte de foin. Le gazon artificiel ne laisse pas de place aux herbes indésirables.

Les usages

Le gazon synthétique n’est pas uniquement destiné à un usage extérieur. Et pour cause, il peut également être posé en intérieur.

Sur une terrasse, autour d’une piscine, sur un toit terrasse, dans un patio, au milieu du salon par exemple, le gazon synthétique se pose sur n’importe quelle surface – terre, bois, sable, dalle béton, pierre – de sol.