Septembre, le jardin fait lui aussi sa rentrée des classes

Au détour d’une allée, au-dessus d’une haie, dans l’ombre d’un arbre, le jardin invite au voyage, à la détente. Que l’on ait l’âme voyageuse ou pas, se laisser transporter tel un globe-trotteur invétéré demande du travail. Résolument contemporain, zen ou au naturel, il peut être également à la française, de type anglais, d’agrément voire tout simplement un jardin aux senteurs et aux saveurs d’influences tropicales. Quoi qu’il en soit, quelle que soit la surface du terrain, les aménagements sont – à l’image des œuvres d’un collectionneur – à protéger, à maintenir en état, à entretenir tout simplement pour que le dépaysement soit absolu. D’ailleurs, pour y parvenir, le jardin ne connaît pas de répit. Alors que l’été prend fin, tel des écoliers sur le chemin de l’école, il convient de porter une attention toute particulière à ce dernier. Et pour cause, le mois de septembre est l’un des mois les plus importants pour votre jardin. A chaque saison, l’Entretien de jardin près d’Orléans impose son lot de choses à faire, comme partout ailleurs.

Septembre au jardin : un mois incontournable pour son maintien

Pelouse, fleurs, verger, potager, haie, arbres, arbustes, plan d’eau et/ou chemins, tous les espaces du jardin nécessitent une attention particulière, adaptée. ‘C’est bête comme chou’, mais il est parfois préférable de se rapprocher d’un spécialiste comme l’entreprise Coutant Paysages Ingré car en ‘septembre, le vaillant surmène le paysan’.

Pour redonner de la vigueur à la pelouse, il convient de la scarifier pour éliminer toutes traces de mousse et d’éventuelles plantes indésirables. En parallèle, c’est également le moment idéal pour retirer l’herbe jaunie, tondre régulièrement mais aussi ensemencer avec de nouveaux semis pour une pelouse éclatante et verdoyante dès le printemps.

Les fleurs ont brillé de mille et un feu, elles ont attiré les nombreux oiseaux et insectes auxiliaires au jardin, émoustillé nos sens que sont la vue et l’odorat. Mais alors que les derniers rayons chauds du soleil se rapprochent des températures plus clémentes de l’automne approchant, les fleurs se flétrissent, fanent et finissent par disparaître. Mieux alors couper l’herbe sous le pied des plantes vivaces, en replanter aussi sans oublier de bouturer de nombreuses autres plantes – géranium, rosier, fuchsia, lantana par exemple – avant de récolter les graines – capucine, rose trémière, œillet, lupin notamment – qui une fois sèches serviront au printemps. En parallèle, il convient également d’apporter de l’engrais et d’arroser en abondance celles qui doivent l’être.

Au sein du verger et du potager, les dernières récoltes se poursuivent. Il est temps également de commencer les semis des légumes d’hiver comme l’oignon, le poireau, l’endive ou encore le navet, sans oublier l’épinard. Il faut aussi tailler les arbres et les arbustes qui composent les haies et le verger. Et, c’est tout un art que d’équilibrer leur port, d’aérer leur centre et d’y faire pénétrer la lumière.

Même s’il est trop tard pour planter ou diviser des plantes au sein du plan d’eau, il est néanmoins utile de continuer l’entretien de la végétation aquatique et d’attendre le bon moment pour les tailler. Le bassin demande également à être nettoyé sans oublier de préparer les poissons à l’hivernage. La fréquence des soins dépendant bien sûr du volume de ce dernier.

Dernier point, la terrasse, les chemins d’ornement et d’accès sans oublier les éventuelles clôtures sont à soigner pour être fin paré à accueillir l’automne.

A l’image d’un orchestre, la partition doit être sans fausses notes pour que le jardin demeure un lieu unique où il fleure bon profiter des dernières douceurs de l’été. Et, pour cela, on ne le répétera jamais assez : cela demande de la patience, du temps et une certaine connaissance pour que les choses soient bien faites.

We will be happy to hear your thoughts

Laisser une réponse